La fin des lampes à incandescence
La lampe à incandescence va t-elle disparaître ?

Le bannissement des lampes énergivores arrive en Europe.

Les lampes à incandescence sont des appareils de chauffage plus que d'éclairage : quelques pourcentages seulement de l'énergie électrique sont transformés en lumière visible tandis que le reste devient de la chaleur. Ainsi, des alternatives proposant un meilleur rendement lumineux existent: lampes fluorescentes compactes ou diodes électroluminescentes (LED).

Aujourd'hui, la réduction de la consommation d'énergie est passée au premier plan pour des raisons économiques (prix croissant de l'énergie) et écologiques (les émissions de CO2 sont liées à la consommation d'énergie).

Au plan mondial, le gouvernement australien avait déjà annoncé le 20 février 2007, l'interdiction de vendre des ampoules à filament pour 2010. La Californie avait elle aussi pris des mesures similaires pour 2012 et le Canada pour 2009.

A présent ce sont les états de l'Union Européenne qui prennent position. Le 8 décembre 2008, un projet de règlement touchant l'éclairage domestique et plus particulièrement les lampes non directionnelles a été voté à Bruxelles. Celui-ci implique l'interdiction progressive des ampoules à incandescence à partir du 1er septembre 2009 puis un abandon total en 2012. Le passage à des méthodes d'éclairage moins dépensières en énergie permettrait d'économiser à l'échelle européenne la consommation en électricité de la Roumanie (soit environ 11 millions de ménages européens) et ainsi réduire les émissions de dioxyde de carbone de 15 millions de tonnes par an.

Ce projet de règlement doit encore être soumis au Parlement Européen au printemps 2009, où il a de fortes chances d'être entériné. Le texte parle d'interdiction de mise sur le marché européen. Les stocks de lampes bannies, déjà sur le sol européen au moment de l'interdiction de mise sur le marché, pourront être écoulés. En revanche, ils ne pourront être réapprovisionnés.

Le bannissement progressif des lampes énergivores (fonction du classement énergétique des lampes)

Etape 1 -1er Septembre 2009 : -Bannissement de toutes les lampes non claires B, C, D, E, F ou G

-Bannissement des lampes claies ≥ 950lm1 de catégories D, E, F ou G

-Bannissement de toutes les autres lampes claires de catégories F ou G

Etape 2 - 1er Septembre 2010 : -Bannissement des lampes claires ≥ 725lm2 de classes D et E

Etape 3 - 1er Septembre 2011 : -Bannissement des lampes claires ≥ 450lm3 de classes D et E

Etape 4 - 1er Septembre 2012 : -Bannissement complet des lampes claires ≥ 60lm4 de classes D et E

Etape 5 - 1er Septembre 2013 : -Bannissement des lampes à culots S14, S15 ou S19

Etape 6 - 1er Septembre 2016 : -Bannissement des lampes claires C

 

1 lm pour « Lumen » : l'unité de mesure du flux lumineux. 950lm équivalent à une puissance ≥ 80W pour les lampes à incandescence

2 Equivalent ≥ 65W pour les lampes à incandescence

3 Equivalent ≥ 45W pour les lampes à incandescence

4 Equivalent ≥ 7W pour les lampes à incandescence

 

Les lampes spéciales, conçues pour une application autre que l'éclairage général de l'habitat (terrarium, feu de signalisation, électroménager, etc) ne sont pas concernées par ce texte.

Les lampes dites Linolites (culots S14, S15, S19) sont exclues des étapes 1 à 4.

Les lampes halogènes G9 et R7s sont exclues des étapes 1 à 5, et resteront autorisées en classe C à l'étape 6, afin de ne pas générer de coûts trop élevés aux consommateurs, du fait du manque de solutions de substitution existante

Toutefois une date de bannissement des luminaires utilisant ces lampes sera définie dans un second règlement sur l'éclairage domestique en 20banir09. Ce règlement définira des minima d'efficacité pour les lampes directionnelles, les luminaires, les LEDs.

Les ampoules classiques vivent donc leurs dernières années. Par exemple, les lampes halogènes traditionnelles devraient disparaître progressivement au profit des halogènes type «ES» c'est-à-dire «Energy Saver». Elles permettent une économie d'énergie de l'ordre de 30 à 50%.

Les LEDs vont également s'imposer dans le domaine de l'éclairage. Ces diodes électroluminescentes offrent un potentiel technologique important : durée de vie, amélioration du rendement lumineux, applications toujours plus variées, design et usages innovants.